Social

Facebook
Twitter
Google+
Instagram
  • Home
  • /
  • Culture
  • /
  • Première soirée avec des italiens : j’ai survécu !

Première soirée avec des italiens : j’ai survécu !

Tout est dit ! J’ai fait une soirée avec des italiens. Que des italiens ! Et Nico bien sûr !

Consécration !!!!! Atteinte du sommet de la vie sociale !!!! Hier, nous avons reçu des collègues de Nico à la maison ! Et pas n’importe comment non non ! Nico m’ayant rejoint en France le week-end dernier, nous avons fait la razzia de fromages et vins français en vue de cette soirée. Le pain aussi bien sûr !

Comment mesurer le succès de cette soirée ? Il ne reste plus rien à boire et à manger, ou presque ! Bon signe ! Au-delà de ça, c’était juste cool et hyper intéressant !

Quand le premier invité a sonné, je ne sentais plus mes jambes. Nico aussi était stressé mais pour différentes raisons. Il voulait que ça soit convivial, que tout se passe bien. Moi aussi bien sûr. Mais j’espérais avant tout réussir à aligner 2 mots. Elliot était surexcité et courrait de partout en hurlant « copainnnnnns italiiennnsss! ». Pauvre enfant, je déteins trop sur lui. Déjà que quand il entend le mot « apéro » il est à fond…

Très frustrant au démarrage. Nico préparait des trucs dans la cuisine et je n’arrivais pas trop à me lancer. Le sentiment qui fait se renfermer encore plus sur soi en se disant « ah mais normalement je ne suis pas comme ça !!!! RRRRRRRR ! Malédiction ! » (zoom rapide sur le visage, pendant que le personnage s’agenouille dans un élan de désespoir. En mode vieux soap des années 80. « DAAALLAAASSSS ton univers impitoyable ! ») Oui, ça ne va toujours pas mieux dans ma tête. #désolée

Heureusement, dans son infinie sagesse, quelqu’un a inventé l’alcool. Thanks dude ! #EastCoast #Tupac #MaitreGims #TMTC #OnEnParle?

Le vin, le vin, merci le vin (et non le veau !). L’arrivée des autres collègues, dont Georgia, une fille qui prend des cours de français, a sonné l’ouverture de l’apéro ! Youhou ! Et avec elle la dégustation des vins que nous avions ramenés ! Tout cela accompagné de rosette (Lyon <3), de caillette (presque Lyon <3) et de saucisson brioché (Lyon <3 oui ok j’arrête !). S’en est suivi un plateau de fromages avec du St-Marcellin (Lyon <3 <= Mais stoooooppp !!!), du Beaufort, de l’arôme de Lyon (St-Marcelin recouvert de mou de raisin), du Brie, un excellent chèvre et bien sûr du Brillat-Savarin parce que plus c’est gras, plus c’est bon ! Pour clore le repas : des papillotes (Lyon <3 MAIS QUELLE RELOU !!!).

C’est bon je vous ai bien donné faim là ? Parfait ! #Sadique

Le chèvre a fait l’unanimité, c’était assez étonnant. Non pas qu’il n’était pas bon. Mais on sentait que c’était une sorte d’attirance et de goût commun aux 4 personnes présentes. Amusant.

Pour le vin :

  • Bourgogne blanc : Viré-Clessé
  • Beaujolais rouge : Moulin à Vent
  • Monbazillac, Bergerac pour le « dessert ».

Franchement c’était juste une tuerie tout ça mit bout à bout !

Ce qui était génial, c’est qu’ils ont vraiment tout goûté avec appétit et curiosité. Ça a également permis d’échanger sur nos cultures respectives, sur les ressemblances et les divergences. On pouvait aussi mesurer le niveau de chauvinisme des uns et des autres.

Il y en avait un qui m’a fait beaucoup rire. Dès qu’il goûtait un truc, il le comparait à quelque chose d’italien. Le gars qui ne peut pas s’en empêcher ! Et quand il a mangé le pain : « hum oui il est bon ». Légèrement détaché… Tu veux que je ramène la chose qu’on vend ici ? Juste pour que tu te rappelles quel goût ça a ?! Hahah ! Bon, il paraît que c’est propre à Milan, disent les italiens d’autres régions. J’adore ! La vérité est entre les deux, sans doute. #Bayrou

C’était également une plongée au royaume de la gestuelle ! J’essaye d’apprendre leurs codes en matière de parlé avec les mains. J’en connais déjà quelques-uns mais c’est fascinant de les voir faire. C’est comme si tout le corps était articulé à la parole. Ça fuse. Et ils sont hyper synchros ! Quand ils pensent tous à la même chose, on voit d’un coup 8 mains qui font le même geste, c’est énorme !

Bon, à ce stade, vous vous dites : Ok ils ont bien mangé, tant mieux pour eux. Ok, sans déconner, ils ont échangé sur leurs cultures respectives… Mais la paumée de service là, celle qui mélange 3 langues quand elle parle, elle s’en est sortie ? So… si si certo que oui ! C’EST DANS LE TITRE !

Alors oui, la convivialité aidant (nom de code pour le vin), je me suis détendue. Qui plus est, tout le monde était vraiment sympathique. Évidemment, parfois, je me suis retrouvée face à des impasses linguistiques, genre hum…. Comment donc vais-je expliquer ce que je veux dire… Je n’aurais jamais dû me lancer dans une phrase au passé… Ils comprennent tous bien le français mais je n’avais pas envie de leur parler en français. C’est l’occasion de pratiquer ! En tout cas, j’ai compris tout ce qui se disait, et ça, c’est déjà pas mal du tout !

C’est amusant aussi de voir que ce qui pour nous est juste normal, à savoir, parler français, devient ici un exotisme total. Ils essayent de reproduire notre accent, sans succès il faut bien le dire. Pendant que nous, on s’évertue à essayer de rouler un « r » convenablement. Ils se débattent aussi avec les sons qui n’existent pas en italien.J’ai du coup toute une nouvelle série dans la lignée du « dessus/dessous » dont je vous avais parlé.

Exemple : « Laura/Laurent ». « Jaune/Jeune ».

La vraie consécration c’est que j’ai pu faire un trait d’humour. Sur l’alcool évidemment. (J’aime aussi les soirées déguisées, il paraît que je suis déviante). Bref, j’ai expliqué que la seule raison pour laquelle j’allais à des cours d’oenologie était pour boire du vin bien sûr ! (Oui, j’ai déjà dit que c’était gâché sinon !). Ils ont rit en choeur. J’avoue que je ne sais pas si c’était par politesse ou parce que ça les a vraiment fait rire. J’espère que c’est la deuxième solution. En tout cas, le rire était fort. Mais est-ce une garantie avec les italiens hein ? #doute

Parfois, on sent le décalage culturel. À un moment, j’explique qu’il est difficile de trouver de la cuisine du monde ici. Georgia me répond (avec les mains) : « mais c’est parce que la cuisine italienne est si bonne. » Et nous en choeur : « mais la cuisine française aussi ! ».  #Chauviiinsssss #Pourleplaisirdemettredes#departout

Ils étaient hallucinés quand on leur a parlé de notre rayon cuisine du monde en France avec tout plein de pays représentés et tant de possibilités. Ils voulaient quand même s’assurer que l’Italie s’y trouvait. OUIIIIIIII ! Vous comprendrez donc, par ricochet, que j’ai encore vécu mon moment psychopathe à la caisse d’Auchan, en France. 

« Bonjour, j’ai 6 kits indiens, 4 kits à enchilladas plein de petits pots et une brosse à dent. Je suis survivaliste. »

Enfin, c’est pas si fou que ça hein ! Il y a plein d’autres choses improbables et déroutantes qui peuvent se passer dans un supermarché, je vous le dis !

Hum, j’ai l’impression qu’on est encore sur un article bien décousu dites donc !

Bref, c’était vraiment chouette de recevoir du monde à la maison. Et ça donne tout de suite le sentiment d’être plus intégré. Cerise sur le gâteau, Elliot est allé au lit sans histoire et Chiara dormait déjà avant qu’ils n’arrivent, suscitant l’admiration de tous ! Ouais, en même temps elle ne dort pas de la journée alors elle peut bien dormir la nuit hein ! Ah ! Si depuis 2 jours elle dort tout le temps. C’est parce qu’il nous a fallut 9h pour rentrer dimanche à cause de la neige au Fréjus et en Italie ! NOOOONNNNNN ! (re zoom soap 80’s #JesuispasséchezSosh)

Comprenne qui pourra.

Demain nous prenons l’aperitivo avec Georgia à nouveau et sa prof de français, Karine. Elle vit à Lodi et… elle est lyonnaise !!! Mais nous sommes de partout !!! Un jour nous dominerons le monde #Plancton #BobLeponge. 2 rendez-vous dans la même semaine ? Mais… qu’est-ce qui nous arrive ? Je crois que j’ai tout donné sur ce dernier paragraphe.

Ah ! Non ! Notons que Karine leur fait apprendre le français par l’intermédiaire de chansons (pas uniquement bien sûr). La semaine dernière ils ont eu du Soprano. Eh ouais ! Ah ! Ça vous laisse pantois ! Ça me donne envie de fredonner un petit Fresh Prince (Jeffrey remets nous des glaçons ! Nous on brille sans l’aide de EDF ! Hummmm Danse à la Carlton ! Danse à la Carlton !). Les paroles sont dans le désordre mais je fais ce que je veux, ok ?

Ça m’a quand même valu un instant de solitude où j’ai dégainé un geste tout pourri pour être sûre qu’on parlait bien du rapper. Un truc avec la main en mode : « wesh gros balance le son ! Je vais poser mon flow sur un bon beat bien lourd ! ». #Booba #SaladeTomatesOignons

Suggestion pour un prochain cour : Christophe, Orelsan. Tout vaut pour le feat de Maitre Gim’s et le refrain What the fuck ! J’écoute ce morceau depuis la sortie de l’album et à chaque fois je me prend un fou rire toute seule (mais ça ne vous étonne plus pas vrai ?…).

Le lien est sur l’image… impossible de trouver un truc sur Youtube…

Allez je vous laisse avec ça ! Et surtout à très vite !  J’espère conclure mon choc culturel avant Noël. MAIS je n’ai toujours pas fait mes cadeaux, les Globe Croqueurs n’avancent plus et j’ai composé 3 nouvelles chansons en une semaine qu’il me démange d’arranger… Je vous publierai peut-être quelques paroles pour patienter tiens ! Mon petit doigt me dit, que la première chanson « terminée » ne va pas tarder à arriver…

Ciao Ciao comme on dit ici ! Baci aussi et tutti quanti !

(Visited 1 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire