Social

Facebook
Twitter
Google+
Instagram
  • Home
  • /
  • Culture
  • /
  • Noël en Italie : traditions et coûtumes

Noël en Italie : traditions et coûtumes

Et voilà ! Décembre est là ! Les vitrines décorées, les rues enguirlandées, un petit Michael Bublé dans les oreilles ou le X-Mas Blue Medley de Garou (vous m’en direz des nouvelles) #lahonte.

Alors avais-je vraiment le choix ? Pouvais-je passer outre le plus beau moment de l’année (avec les premiers barbecs !), celui qui tous les ans me rend folle, euphorique, gaga, débile, kitch, gourmande bref, je continue ? Ok ! Celui qui me donne envie de redonner tout l’amour que j’ai reçu en couvrant de cadeaux les miens. Le froid sur les joues, les vitrines illuminées, ce sentiment que « love is in the air », que tout peut arriver. Bref vous avez compris : J’ADORE NOËL !

Et comme cette année, je vis chez les copains transalpins, il allait donc de soi que je vous parle de Noël, en Ritalie !

Vaste sujet que je ne pourrai à l’évidence aborder de manière totalement exhaustive car, comme à peu près toutes les autres coutûmes italiennes, les traditions varient sensiblement d’une région à l’autre. Et quand je dis sensiblement, cela influence même le jour où les petits bambini reçoivent les cadeaux !

Babbo Natale et tous ses copains

Ici, le Père Noël s’appelle Babbo Natale. Je vous concède que c’est un nom bien étrange ! C’est d’ailleurs peut-être pour ça que Tino Rossi a préféré chanter Petit Papa Noël en français… hum, les références, les références ! Bon, là n’est pas l’important, ce qui compte c’est surtout qu’il n’est pas tout seul à se charger de la distribution des cadeaux.

Babbo Natale est le « maître » d’une grande partie du nord (mais… vous voulez-dire que Jon Snow et lui ne font qu’un !!! J’adore tellement Noël !). J’ai d’ailleurs repéré un petit T-Shirt « You know nothing Jon Snow » que je ferais bien mien. Je dis ça comme ça…

Bref ! Babbo Natale doit quand même se répartir les terres avec Sainte Lucie (Santa Lucia et je ne parle pas de la mozzarella !).

Santa Lucia se célèbre le 13 décembre. Originaire de Syracuse en Sicile, elle est aussi fêtée dans le nord-Est de l’Italie, à partir de l’est de la Lombardie (Bergame, Brescia, Mantoue, Cremone etc.), en Emilie-Romagne ainsi qu’en Venétie. Particulièrement à Vérone. Les enfants reçoivent donc leurs cadeaux ce jour-là, s’ils ont été gentils bien sûr ! Les autres n’auront que du charbon ! Notons également que Santa Lucia se promène sur un âne volant. #normal

Le troisième personnage de Noël en Italie se nomme la Befana. Il s’agit d’une sorcière, gentille je vous rassure qui vient pour l’épiphanie, sur son balai. Elle gâte les petits enfants romains avec des bonbons et des petits cadeaux. Encore une fois, les vilains garnements n’auront que du charbon ! Pour symboliser le charbon, les parents glissent de la réglisse ou du sucre noir comestible. Oui parce que ce sont les parents en fait, le Père Noël, la Befana tout ça tout ça #RêveDéchu. Initialement issue de la région romaine, la tradition tend à s’étendre sur la péninsule mais reste très peu connue en dehors de l’Italie (contrairement à Santa Lucia, célébrée dans de nombreux pays, notamment scandinaves.)

À table !!!

C’est bien beau tout ça ! Mais on mange quoi à Noël en Italie ? Encore une fois, cela varie d’une région à l’autre.

Le Nord

Fidèle à lui-même, le nord, terre de fromages et de charcuteries proposera plutôt ce genre de mets en entrée, bien que l’on puisse également retrouver des toasts avec du poisson. En primo piatto on retrouvera des pâtes (étonnant n’est-ce pas), plus précisément des tortellini  fourrés à la viande ou encore des lasagnes !

Le secondo piatto sera probablement constitué d’un rôti de veau avec en accompagnement des pommes de terre. De toute façon, le veau est roi dans le nord.

En dessert, du panettone évidemment ! Originaire du Milan c’est la star du Noël italien, à plus forte raison dans le Nord ! Il existe aussi le pandoro, originaire de Vérone. Ça ressemble assez fortement au panettone, mais sans les fruits confits.

Traditionnellement, bien qu’on puisse tout à fait les déguster en l’état, on les arrose de crème de mascarpone, voire de champagne ou encore de chocolat fondu. Oh oui, faut pas y aller dans la demi-mesure vous savez, tant qu’à faire !

Pour connaître le menu de Noël typiquement milanais, rendez-vous ici !

Le sud

La part belle sera faite en entrée au poisson. En plat principal on trouvera encore des pâtes, hey faut pas déconner, on est en Italie les enfants ! Oui mais des pâtes aux fruits de mer (palourdes, moules). Il en sera de même pour le secondo piatto où l’on aura encore une fois du poisson sous toutes ses formes !

Parmi les desserts classiques du sud, citons les struffoli napolitains ainsi que les bucellati de Sicile.

Mais encore ?

J’ai demandé aux français vivant en Italie, avec qui je communique par Facebook, s’ils pouvaient partager avec moi les spécialités de la région où il vivent. Alors voici un petit tour d’horizon (non exhaustif) de ce que l’on peut déguster au pays des spaghetti !

Cartellata au vin cuit, Bari

cartellata bari

Photo de Françoise Veniant

Alors là je ne vous cacherai pas mon émotion quand j’ai vu cette photo car figurez-vous que je connais ! Pour rappel, mes grands-parents maternels sont originaires des Pouilles. Mais je ne connaissais pas ces excellents gâteaux sous leur vrai nom. Dans ma famille, on parle le patois de San Severo. Et ces gâteaux se nomment des neve au mustecote (orthographe non garantie !). Bon bah au final mustecote c’est le vin cuit.

Bref, un vrai gâteau de Noël dans la région des Pouilles !

Merci à Françoise pour la photo !

Il Bollito Pearà, Verone

Source : Trip Advisor

Plat typiquement festif de Vérone. Là j’avoue que je me suis pris un gros fou rire en allant chercher ce que c’était. Je ne suis d’ailleurs pas sûre d’avoir compris. Bon, dans l’idée c’est un assortiment de viande et de légumes. Cela constitue le bollito. Mais la pearà, là les enfants… C’est une purée, à l’évidence. Faite avec du bouillon, du beurre, de la chapelure et un os à moelle. J’ai cherché des photos sur internet… on dirait du vomi. Mais vraiment quoi ! Sauf sur le site de la ville de Vérone où là, ça claque ! Frédérique, qui m’a parlé de ce plat ne comprend pas en quoi il est festif (et vu la photo moi non plus !). À priori on peut en manger toute l’année… Voilà !

Ravioli toscans

Je vous l’ai dit, en Italie on mange des pâtes tous les jours ! Alors pourquoi faire exception à Noël ?

Voici donc les ravioli partagés par Linda !

Photo : Linda De Gioa

Capelletti in Brodo, Rimini

Dans la série pâtes… des petits chapeaux dans du bouillon ! Youhou ! Merci Vanessa pour le partage !

Photo : Vanessa Goujon

Il pane de Natale Bolognese

photo : www.lericettedellamaestrasandra.it

À Bologne, on prépare un pain aux fruits confits et au chocolat pour Noël ! Ça a l’air pas mal du tout ! Merci Yann pour le partage ! Il semblerait qu’on puisse le trouver sous forme de « pain » (et si vous avez lu l’article consacré au pain, vous comprendre les guillements !). Ou sous forme de gâteau rond.

 

 

 

 

Les petites douceurs

Au delà des repas de Noël en tant que tels, il existe aussi plein de petites douceurs à se mettre sous la dent en attendant Babbo Natale (Maman c’est quand qu’on attend Noël ? Ah non c’est trop tôt pour attendre Noël ! #lapubcepoison )

torta crocanteComme nous avons nos papillottes (originaires de Lyon !!!!!!) et autre Célébrations en France, ici on festoie à base d’amandes ! Les italiens sont fous fous fous de leurs amandes (et de fruits secs globalement. Noisettes, Nutella, CQFD). On trouvera donc notamment des biscuits aux amandes (ricciarelli pour ne citer qu’eux), souvent en forme de diamants, des pâtes d’amandes, mais aussi des pâtes de fruits, des marrons glacés (ouiiiiiiiiiiiiiiiii! N’en déplaise à ceux qui trouve que le marron c’est pas bon) ! Et un truc vraiment, mais vraiment hallucinant et assez typique du Nord : la torta croccante.

Alors, ceux qui suivent la page Facebook ont déjà eu la primeur de cet ovni, mais pour les autres je décris : vous prenez des chouchous (vous savez les cacahuètes caramélisées de la fête foraine), vous les mettez tous ensemble et vous remettez une couche de caramel par dessus, histoire qu’ils collent bien entre eux. TADAAAA : vous obtenez une tarte 100% sucre 100% trash 100% bonne ! Fallait y penser quand même ! Ils n’ont peur de rien nos amis ritaliens ! Plus je les côtoie, plus je les aime ! (oui c’est Noël, de l’amour on vous a dit ! Regardez un bon téléfilm sur M6 et allez avouer votre amour aux gens qui sont dans votre coeur, ça vous fera du bien !).

Noël, Noël, joie de la glace et des décos

Ecliss mon amour !

Étant une dingue de Noël (parlez-en à Nico un jour, vous allez comprendre), j’avais une grande inquiétude que les italiens ne le célèbrent pas autant que nous, ou pas comme nous. Il y en a qui s’inquiètent pour la langue, la scolarité de leurs enfants etc. Bon bah moi c’est Noël. Mais en fait tout va bien !!! Ils sont au moins autant à fond que les français voire plus ! Une de leur passion numéro une : la patinoire ! De partout on installe des patinoires jusqu’à mi-janvier ! À Lodi, elle a ouvert le dernier week-end de novembre, je suis toute excitée ! Notons que je n’ai jamais fait de patin à glace de ma vie, mais maintenant qu’on a les enfants… j’ai envie, j’ai envie ! En plus j’ai vu qu’il y avait des petits pingouins pour les enfants. Auxquels ils peuvent se tenir pour glisser en sécurité. Je veux ça moi aussi.

Les magasins se parent de leurs plus belles décorations, ils vendent encore plus de pulls de Noël que chez H&M !!! OH MY GOD ! J’ai déjà le pyjama bonhomme en pain d’épice, mais j’ai vu un gros pull bien chaud qui me fait de l’oeil #kitch #jassume

Les évènements autour de Noël que ce soient des illuminations, des marchés de Noël, des décos XXL (installation du sapin géant sur la place du Duomo à Milan, ça envoie du lourd). Bref, ils sont à fond.

Et les décos, oh la la les décos ! On en trouve de partout partout partout ! Même les magasins de vêtements poussent les murs pour vendre des boules et des chaussettes ! Si vous venez un jour à Milan à partir de mi-octobre et jusqu’à Noël, vous devez absolument passer par le magasin Ecliss, dans le quartier des Navigli. Ils consacrent les 500m2 de leur magasin uniquement aux décos de Noël. Même sans rien acheter, c’est un plaisir des yeux et avec des enfants c’est magique !

Alors voilà chers amis, un tour d’horizon des festivités de Noël en Italie ! Pensez-y si vous mangez un Panettone en famille pendant les fêtes. Faites bien vos sapins et une bonne diète avant la tempête ! De mon côté je profite de Lyon et de la fête des Lumières à venir ! À très vite !

 

Laisser un commentaire