Social

Facebook
Twitter
Google+
Instagram
  • Home
  • /
  • Culture
  • /
  • Les produits alimentaires en Italie : une longueur d’avance
tomate italie vegan

Les produits alimentaires en Italie : une longueur d’avance

Eh oui les amis ! Ce n’est pas le tout de se moquer de nos copains italiens tous les deux jours mais il faut savoir aussi souligner les points positifs  ! Et d’un point de vue alimentaire, aucun doute que les italiens ont une grosse longueur d’avance sur nous ! D’aucun dirait que c’est plutôt la France qui est très en retard, et ce serait sans doute vrai !

Alors qu’est-ce que j’entends par « alimentaire » ? Je ne veux pas dire par là qu’un jour la pizza dominera le monde : soyons honnête c’est déjà le cas ! Les américains ne sont jamais que des ritals qui ont émigré… (ouais pas que, mais quand même !) Je parle évidemment de la qualité des produits proposés mais aussi de tout ce qui touche aux allergies alimentaires.

Au royaume des vegan

Vin vegan

Nos copains les vegan peuvent migrer en sûreté en Italie (je tairai mon opinion sur la question… tant qu’ils ne me traitent pas de terroriste parce que je mange un steak ils font bien ce qu’ils veulent… ah bah non en fait je me suis exprimée ! 🙂 ). Les supermarchés ont des rayons entiers qui leur sont dédiés (ce qui fait d’eux la deuxième espèce la mieux lotie après les animaux !). Les restaurants sans gluten, full vegan etc sont bien plus répandus. Je ne sais pas s’ils surfent sur une vague ou si c’est une véritable volonté pour eux mais la mention se trouve inscrite sur des produits assez improbables du type : la lessive ! On trouve même du vin vegan dans les rayons cave du supermarché.

Je ne sais pas si cela est vrai dans toute l’Italie car en essayant de me documenter je suis tombée sur pas mal d’articles qui allaient plutôt en sens inverse, expliquant que le pays était assez réfractaire à ces nouveaux régimes. Il y a également un article de Slate datant d’il y a un an expliquant que Turin voulait devenir la première ville végétarienne d’Italie. Ceci sous-entendrait que le chemin à parcourir est encore long.

Pesto au tofu

En tout cas, la question fait partie de l’actualité italienne puisqu’il y a même eu un projet de loi l’an dernier qui visait à pénaliser, entre autres, les parents imposant un régime vegan à leurs enfants.  Plus précisément pour pénaliser les parents imposant « un régime alimentaire déficient en éléments essentiels pour une croissance saine ». Ceci est arrivé après que plusieurs enfants, suivant un régime vegan, aient été hospitalisés pour malnutrition. Bref.

Lessive vegan ok, sérieux quoi !

Pour autant, ce que je vois ici au quotidien, est mille fois plus avancé que ce que nous avons en France. Ça n’enlève rien à ce point. En France les produits vegan, sans gluten et compagnie sont réservés à des boutiques bobos et des magasins bio hors de prix. Ici, c’est au supermarché, pour tout le monde.

Au delà des produits estampillés vegan, les produits biologiques sont très présents ainsi que toutes les matières premières type : flocons d’avoine, fruits secs, quinoa, baies de goji etc. S’il devient plus aisé de les trouver en grande surface en France, ils sont ici beaucoup plus mis en avant  y compris dans des supérettes de centre-ville type Carrefour City.

Les prix sont également bien moins prohibitifs qu’en France.

La mention senza glutine (sans gluten) est également ajoutée à toutes les sauces. Dans à peu près tous les produits qui n’en contiennent pas mais qui, en même temps, n’étaient pas censés en contenir… au moins, on ne s’y perd pas si l’on est concerné !

Allergies alimentaires, l’art de la transparence !

Ah là au moins, on ne nous embrouille pas ! Non mais attendez ! En France on marche sur la tête avec cette histoire ! C’est à s’arracher les cheveux ! Je n’ai pas d’allergies alimentaires je n’ai donc pas de problème pour moi-même mais quand même ! Ok il y a des gens qui suivent des régimes absurdes sans raison mais il y a aussi plein de personnes qui ont de vraies intolérances ou allergies et qui ne peuvent pas savoir ce qu’il y a dans ce qu’ils mangent !

Je ne comprends pas. Ça ne paraît pas si insurmontable. En Italie, dans les restaurants et dans tous les supermarchés il y a une liste des allergènes présents dans les plats. Au rayon boulangerie, traiteur ou encore fromager du supermarché vous trouverez un gros porte-vue avec la liste de tous les produits vendus et leur composition pour éviter tout risque d’allergie. Même à la cafeteria Ikea il y a un gros panneau au début de la file d’attente qui détaille les allergènes. J’ai envie de dire, normal ! Alors oui, les ritals ils sont à l’arrache sur certains trucs (la voituuuuuurrreee encore et toujours) mais, là dessus ils assurent !

Mais quand même ! Non mais parce que je ne m’en remets pas de ce truc ! Il y a un décret qui est sorti en 2015 en France qui devait obliger les restaurants et tous les commerces de bouche à publier la liste des 14 allergènes principaux et de les mentionner sur l’étiquetage des produits qui en contenaient. Je vous le donne en mille, le truc est resté quasi confidentiel, plus de 75% des petits commerces ne le font pas (selon un rapport de l’UFC-Que choisir datant de juin 2016) et les restaurateurs ne font pas beaucoup mieux. Et puis bien sûr, ça râle. « Entrave à l’exercice du métier » tout ça tout ça. Les syndicats sont au taquet comme toujours ! Bon, je veux bien comprendre qu’il y ait des contraintes déjà énormes pour tous les entrepreneurs de France mais j’ai du mal à saisir l’essence du problème dans ce cas précis. Parce que des gens allergiques il y en a vraiment beaucoup. Et ce sont des clients aussi, pas que des ch**** qui mangent du tofu par plaisir (Bah non, ça ce sont les vegan ! #sansrancune).

Tout ça pour dire, qu’en Italie, pas de chichis ! Tout est écrit !

Fruits et légumes made in Italie

Il y a un monde, mais vraiment un monde au niveau de la qualité et du prix des fruits et légumes en Italie. Les italiens en sont très fiers et ils ont raison ! En fait, j’en suis même à me demander comment c’est possible qu’on mange autant de cochonneries en France. Déjà, en Italie, les fruits et légumes viennent pratiquement tous… d’Italie. À quelques exceptions près et encore… ils cultivent tout et ils vendent tout chez eux. Alors oui, nous aussi on fait du made in France parfois… et ça coûte plus cher que le truc transgénique qui vient d’Espagne (WTF ?!) . Et en plus, ça n’est pas forcément un gage de qualité. Le bio vient souvent d’Espagne et si on favorise le circuit court, on paye les clémentines 8 euros le kilo et les poires du village voisin 5 euros ! C’est bizarre non ?

Les tomates sont particulièrement excellentes ! Ça vaut le coup d’être souligné parce que c’est probablement une des denrées qui pêche le plus en France…

Tomate, mozza, la base…

En Italie, en plus d’être bons les fruits et légumes ne sont pas très chers. Un monde qui ouvre d’autres perspectives en terme de goût. Je sais déjà que ça me manquera énormément quand nous rentrerons en France. Tout comme la bonne mozza, pas le truc tout pourri qu’on a chez nous, non de la bonne mozza et de la burrata et de la stracciatella, ok, il faut absolument que je vous fasse un article là dessus prochainement !

Voilà donc un petit aperçu du monde de l’alimentation en Italie. De la clarté, du goût et même la pointe de la modernité avec le veganisme. Eh ! Ils seraient pas un peu plus futés que les français sur ce coup ?

Joyeux Halloween ! Ici c’est la fête ! Ils sont au taquet j’adore ! 

 

Laisser un commentaire