Social

Facebook
Twitter
Google+
Instagram
  • Home
  • /
  • Culture
  • /
  • L’apéritivo, la dolce vita à l’italienne
italie aperitivo

L’apéritivo, la dolce vita à l’italienne

Je suis ravie de vous présenter aujourd’hui cet article que vous pouvez également retrouver dans le webzine Les Lubies de Roxy, pour lequel je tiendrai désormais une chronique mensuelle ! (Youpiiii !)

Cela étant dit, attaquons nous sans plus attendre au sujet du jour ! Et parler apéro un vendredi, je sais que ça vous plaira forcément !

L’aperitivo, les origines

La dolce vita italienne n’est pas qu’un cliché. On la trouve dans la bonne humeur des italiens bien sûr, dans les délicieuses glaces, dans la gastronomie, dans le vivre ensemble et aussi, et surtout j’ai envie de dire dans l’aperitivo !

Alors l’aperitivo, kesako ? Pour simplifier on pourrait dire qu’il s’agit d’un happy hour, mais ça serait réducteur, car l’aperitivo est une tradition assez singulière.

Originaire de Turin et intimement lié à la création du vermouth par Antonio Benedetto Carpana en 1786, il est aujourd’hui un véritable étendard de l’art de vivre à l’italienne. Carpana inventa un vermouth à base de vin blanc, d’un mélange de plus de 30 herbes et épices et coupé à l’alcool. Ce fut un véritable carton notamment auprès de la gente féminine… Et ce que femme veut… (oui, une bonne petite expression clichée de temps en temps ça fait du bien!)

Déroulement de l’aperitivo et le comportement à adopter !

Alors concrètement, comment ça marche ? À partir de 18h30, parfois un peu avant et jusqu’à 20h30/21h, tout le monde se retrouve dans les bars ou les cafés , autour d’un verre de vin ou d’un cocktail, le plus emblématique étant bien entendu le Spritz (Prosecco, Apérol, eau gazeuse). Bon, les italiens sont tellement à fond qu’ils le déclinent à l’infini avec par exemple du Campari (c’est assez trash d’ailleurs, très amer). L’idée étant de se mettre en appétit, le verre est accompagné de différents amuses bouches plus ou moins copieux et raffinés ou carrément d’un buffet ! Dans les deux cas, vous aurez le droit, selon les lieux, à des petits toasts avec du bon jambon, des fromages, des légumes marinés, des cakes, de la viande, des salades. Une fois, à Venise, il y avait même des plats chauds du genre : pâtes au pesto !!! Bon, c’est la seule fois que nous avons vu ça. Quoi qu’il en soit, rien à voir avec les 3 cahuètes que vous aurez quémandées au barman en France.

En cas de buffet, il est possible d’aller se servir plusieurs fois. Certains y feront sans doute leur diner… mais chuuut ! Ça ne se dit pas ! Eh oui, c’est toute l’ambivalence de l’aperitivo. Il ne faudrait pas être vu en train de gloutoner. Le raffinement, toujours le raffinement, on est en Italie bon sang !

J’ai lu plusieurs articles sur le bon comportement à adopter, mais une chose revient toujours : il ne faut pas aller se resservir trop souvent ! Ou alors ayez la décence de recommander un verre ! Après, dans les faits, j’ai quand même vu plusieurs personnes retourner un certain nombre de fois au buffet en ayant seulement consommé un verre. À vous de voir… Personnellement, je n’aime pas trop avoir l’air d’un pic assiette. D’autant que le prix des cocktails oscille souvent entre 5 et 7 euros alors bon, à ce prix là… Enfin, je dis ça, je dis rien, je ne voudrais pas vous pousser à la consommation ou à l’alcoolisme ! Non… c’est pas mon genre (Hum…Hum…).

Parfois, qui dit buffet dit verre légèrement plus cher (2 euros de plus en moyenne je dirais… sur la base de mes observations hein, ça n’a pas valeur de vérité générale). Dans certains bars ou salon de thé, il se peut aussi que l’on vous propose un forfait aperitivo. Là vous n’avez plus à vous demander quelle est la bonne manière d’agir. Se resservir ou non, telle n’est plus la question !

L’aperitivo, le concept inexportable en France

Pourquoi n’a-t-on pas ça en France, me demanderez-vous ? Faut-il vraiment réfléchir très longtemps pour avoir la réponse ? Des français, un buffet ? À volonté ? Pour le prix d’un verre ? Hahahaha ! Je ris toute seule ! Le bar ferait faillite en un mois ! Les gens seraient prêts à aller se faire vomir aux toilettes et à se reservir juste parce que c’est « gratuit ». Non soyons sérieux, on est trop sauvages pour ça.

J’en parlais avec une copine italienne il y a quelques temps en lui expliquant que c’était impossible d’exporter ça en France ou alors que ça supposerait de faire payer le verre 15 euros ! Le constat fait mal mais il est clair : les italiens sont beaucoup plus raffinés et mieux éduqués à ce niveau là. Elle a reconnu qu’ils étaient bien élevés pour l’aperitivo; mais uniquement pour l’aperitivo. Et là je la crois ! Je veux dire… je les ai vu conduire quoi !! (oui encore et toujours la conduite, je bug ? Je m’en fiche !!!)

Non, la tétine ne se mange pas. Oui, Chiara a commandé un Spritz !

Un moment crucial de la vie italienne

L’aperitivo est un vrai rendez-vous pour les italiens. Il est aussi l’occasion de se retrouver. Toujours avec la même copine italienne nous l’évoquions il y a quelques temps. Je lui faisais part de mon étonnement quant à l’animation permanente dans les rues jusque tard y compris dans les villages et les grandes tablées que je pouvais observer un peu partout. J’avais l’impression que les gens ne s’invitaient pas forcément beaucoup les uns chez les autres, ce qu’elle m’a confirmé. L’aperitivo, c’est l’équivalent du repas entre copains pour nous français… en plus improvisé ! On lance un message, on voit qui est disponible et on se retrouve dehors autour d’un Spritz ou d’un bon verre de vin. Elle m’a d’ailleurs dit qu’une des choses qui l’avait marquée lorsqu’elle vivait à Paris, c’était le fait que les français aient un agenda si rempli ! Les rois de l’organisation (ouais n’exagérons rien !)

Bien qu’originaire du nord de l’Italie, l’aperitivo s’est diffusé plus ou moins largement au reste du pays et vous devriez pouvoir profiter de ce moment crucial de la journée italienne, également dans les Pouilles ou encore à Rome (notamment dans le quartier du Trastevere, testé et approuvé !).

Alors, c’ayez vous avez faim ? Vous êtes jaloux ? Eh bien allez ! Hop hop hop ! En route pour l’Italie !

Laisser un commentaire