Social

Facebook
Twitter
Google+
Instagram
  • Home
  • /
  • Humeur
  • /
  • 5 petits plaisirs de ma vie italienne
itaie pates fraiches dolce vita

5 petits plaisirs de ma vie italienne

Il y a quelques temps je vous expliquais qu’il était encore un peu difficile pour moi de me sentir totalement à la maison en Italie. Mais je réalise que ceci est de moins en moins vrai. Mine de rien, j’ai pris mes petites habitudes et il y a des choses vraiment très agréables.

Voici donc une liste de mes petits plaisirs au pays de la dolce vita

Prendre un capuccino le matin

En Italie, il y a des codes en ce qui concerne le café. Et le capuccino, ne se boit pas à toute heure contrairement à ce que nous faisons en France, ignorants que nous sommes ! Passé une certaine heure (j’ai lu 11h, bon je ne sais  pas…), ce serait malvenu d’en commander un. C’est vraiment un café du matin.

Accompagné d’une brioche con cioccolato (un pain au chocolat qui n’a de commun avec le nôtre que l’apparence, j’en parlerai prochainement lors de mon article sur le pain en Italie #teasing !), c’est un moment fait pour regarder et être vu, comme lors de tous les rendez-vous qui rythment la vie des italiens.

Je ne l’ai pas encore fait des dizaines de fois mais à chaque fois que je me suis installée dans une pasticceria avec mon capuccio (oui ils adorent tout abréger) et mon faux pain au choc’, ça a été un très bon moment. D’autant que les cafés en Italie ne ressemblent pas du tout à ce qu’on connaît en France. Ils pourraient éventuellement se rapprocher de brasseries telles qu’on en a dans les grandes villes mais avec une ambiance encore différente, plus mélangée, plus vivante aussi. Finalement, à mes yeux ça ressemblerait plus à un pub en terme de mixité sociale. Quant à la qualité du café… les italiens n’ont pas volé leur légende. Le jour et la nuit, je répète : le jour et la nuit !!!

 

Manger une part de pizza le midi

Soooo cliché ! Navrée ! Mais c’est tellement vrai ! La pizza dans ce pays est juste sublime ! Je ne me lasse pas d’essayer de nouveaux lieux et d’acheter à la part des pizza al funghi (champignons), pizza buffalona (pleines de fromage) et d’autres dont je ne connais même pas le nom (sans compter la flemme ultime de cuisiner !!!) !. Est-ce qu’elles pourront remplacer dans mon coeur ma pizza aux ravioles fétiche en France ? (quoi ? Vous ne connaissez pas ? Oubliez toutes vos certitudes !) Bon, non, la pizza aux ravioles est hors catégorie je ne suis pas objective ! Mais nul doute que ces délicieuses pizza et focaccia contribuent à la légende de la dolce vita et à mon bonheur quotidien!

Regarder les gens : ne pas savoir s’ils discutent ou s’ils se disputent

Et finalement réaliser qu’ils sont entrain de rigoler. Je trouve cela assez représentatif de l’ambiance quotidienne. C’est relevé, c’est enjoué, c’est vivant quoi ! Tout le monde parle fort et tout est très théâtral. Du coup se mettre au balcon c’est comme aller au spectacle. Les italiens ont une façon de vivre pleinement les choses quand ils se parlent, qui est probablement à l’origine de la confusion. Si quelqu’un raconte une dispute, il va la rejouer ! Et comme ils ont la voix qui porte… Je faisais d’ailleurs cette remarque à Nicolas il y a quelques temps en lui disant qu’à mon avis, on ne pouvait pas bien parler italien sans parler fort. Ce qui n’est quand même pas trop une habitude française…. sauf pour râler bien sûr…

Progresser

Forcément, une part de ma vie ici consiste à essayer d’apprendre l’italien, vous le savez bien ! Alors, quand je réalise que je commence à pouvoir faire des phrases complètes, quand la baby-sitter me dit que j’ai beaucoup progressé depuis la dernière fois qu’on s’est vues, quand il me vient soudain un mot en italien au lieu d’un mot français, ça réchauffe mon petit coeur. Je me dis que ce n’est pas tous les jours faciles mais que le chemin se fait. C’est presque magique. On ne sait pas trop d’où ça vient, comment la machine fonctionne, mais le cerveau fait son job ! Et les italiens aussi.  Ils sont quand même incroyablement gentils et compréhensifs avec moi et m’aident vraiment à m’améliorer.

Plaisir coupable, embêter les italiens en voiture

Ok, bon dans le paragraphe d’avant j’ai brossé les italiens dans le sens du poil donc c’ayez je peux mettre un tacle ! Parce que les italiens, ils sont globalement super sympas… sauf en voiture ! Je vous avais déjà parlé de la conduite en Italie mais alors je ne m’en remets toujours pas. Les gars deviennent vraiment des fous ! Pas tous évidemment mais… mais quand même quoi !

Et moi…  il ne faut pas trop me souler ! En règle générale et encore plus en voiture. Du coup j’ai développé un malin plaisir à les prendre à leur propre jeu. Et comme je n’ai pas encore changé ma plaque et que je suis toujours immatriculée en France, ça m’amuse d’autant plus !

Ce matin même, je rentrais des courses. Petit bouchon à l’entrée d’un rond-point qui est également la sortie du centre commercial. Au moment où je vais pour m’insérer, je me rends compte qu’une nana essaye de me doubler par la droite ! Je lui barre la route il va s’en dire. Par la suite, elle n’a cessé d’essayer de me couper la route. Le meilleur moment étant une insertion où elle a voulu passer avant moi comme une bourrine, sans succès bien sûr. Du coup une fois insérée j’ai freiné, oups ! (en sécurité hein, comme disent les moniteurs d’auto-école, je ne suis pas une psychopathe non plus ! #Pastoutàfait).

Ce sont des ouf ! Et comme en plus, je pense qu’en voiture, ils sont super chauvins, parce que oui, tout le monde est chauvin en voiture. Quoi, vous ne vous êtes jamais moqué de quelqu’un immatriculé dans le 75 par exemple ? Sauf si vous êtes du 75 bien sûr… dommage… Ou pour les lyonnais des gens du 42 ?  Bref, je sais que par principe, avec ma plaque française, je pars avec un handicap. Du coup, moi aussi je fais dans le made in France. Et en voiture, j’ai ma playlist spécial relou que je me fais un plaisir de diffuser fenêtre ouverte (parce qu’il fait encore 25 et que l’hiver n’arrivera peut-être jamais). Ça aurait été la galère pour GOT (Game of Thrones) quand même : « Winter is not coming », mince du coup on arrête la série ? #Bref, je devrais peut-être lancer un #digression une bonne fois pour toutes !

Voici donc mon top 3 des morceaux french touch en voiture, quand on m’embête ou qu’on me dévisage (ah oui la plaque française, encore une fois c’est comme être déguisé en panneau lumineux !) C’est une grosse attraction, surtout dans les villes moyennes et petites villes. Je pense qu’à Milan par exemple ils s’en moquent un peu.

Humeur : cool

Humeur : je t’**** avec le sourire

Humeur : là tu m’as vraiment gonflée !

Bon et aussi, quand j’ai juste envie de me faire un petit kiff toute seule, je sors une bonne chanson de la honte… genre Amir. Je vous épargne le youhouuuuuuu ! Je me suis mise à la page avec son nouveau single ! Ok, ça craint mais en même temps, le mec a faillit gagner l’Eurovision, je veux dire, c’est un peu notre fierté européenne… ou pas…

Je change un peu les paroles par contre : « sors de ma tête ! je ne veux plus chanter cette chanson, pourtant j’le fais mais pourquoi donc etc etc ».

 

Voilà voilà, cela étant dit et toute bêtise mise à part, je commence à m’y attacher à mes petits ritals. Parce qu’ils sont avenants, parce que depuis que je vis ici, je ne marche plus dans la rue avec l’air renfrogné, parce qu’ils ont la joie de vivre, parce que l’Italie c’est beau, parce que la nourriture italienne c’est bon, parce qu’être étranger quelque part c’est être deux fois plus soi, parce que s’il n’y a pas de plaisir, il n’y a pas de vie ! 

Laisser un commentaire